VIE 464

Apréciation critiques

L’œuvre de l’artiste Sylvie Rimlinger est une ode à la beauté et au sublime désordre du monde.

Baroque et rocambolesque, penchée sur l’abstrait, sa démarche artistique s’ancre néanmoins dans une poursuite sensible et tangible des grands textes et des grands mythes de l’humanité, qui se désagrègent et se reconstruisent en permanence sur le fond d’un monde éclaté dont les fragments se cherchent et se retrouvent.

Happés dans une danse géométrique, les points, axes, courbes, surfaces et volumes des formes mouvantes se joignent pour former une dialectique entre encre et papier – ainsi qu’autres matériaux dits « pauvres » –, produisant des paysages visuels et sensuels qui frappent par leur singularité et leur richesse.

Nous retrouvons particulièrement cet aspect du travail de Vie 464 dans la collection « Châteaux de Cartes », qui présente des assemblages d’éléments recomposés d’un simple jeu de cartes. Ainsi, symboles, nombres, couleurs, rois, reines et valets, tous se retrouvent dans des restructurations intelligentes et inspirées qui composent chacune une narration originale. Expérimentale, l’artiste s’impose occasionnellement des contraintes qui canalisent sa force artistique selon des exigences uniques, faisant ressortir la vaste créativité de son travail, et la discipline qu’elle exerce au cœur même de son imagination sauvage.

Œuvre nourrie de littérature, traversée par les mots d’Eugène Ionesco ou encore de Maya Angelou, elle nous emporte dans un voyage à la fois ludique et philosophique où jaillissent tantôt des interrogations, tantôt des poèmes qui indiquent la profondeur de la pensée de l’artiste. Ce qui est remarquable, c’est la façon à laquelle cette profondeur existentielle, qui ouvre des pistes de lecture hautement intellectuelles, s’incruste dans une manifestation hédoniste, aux délicieuses limites de l’absurde. Ainsi, nous sommes menés à visiter « Nounours à l’hôpital » (2023) tout en pénétrant « La vie privée des vaches » (2016) ou en nous prenant la tête avec « Les pêchés capiteux » (2016).

La versatilité de l’artiste est remarquable. Le sublime désordre de ses séries de collages s’épanouit davantage dans ses peintures, dessins et tissages, qui captivent et émerveillent tout autant. Dans ses peintures, on retrouve une explosion de couleurs et une maîtrise du geste qui évoquent l’énergie pure de la création. Les formes semblent danser sur la toile, s’entrelaçant dans une chorégraphie visuelle qui éveille l’émotion. Chaque coup de pinceau semble porteur d’une intention profonde, créant des textures et des contrastes qui ajoutent une dimension tactile à l’expérience visuelle. Ses dessins, quant à eux, capturent l’essence même de son processus créatif. Les lignes et les contours s’entremêlent pour former des compositions qui peuvent sembler à la fois spontanées et minutieusement réfléchies. On peut presque suivre le cheminement de sa pensée à travers les traits tracés sur le papier, comme si chaque œuvre était une fenêtre ouverte sur son imagination en action.

Les tissages de Sylvie Rimlinger nous offrent une fusion lancinante entre l’art visuel et l’artisanat. Les fils se croisent et se mêlent pour créer des motifs complexes et des textures tactiles. C’est un mariage entre la créativité brute et la rigueur technique, où chaque fil est une ligne dans l’histoire qu’elle raconte à travers sa création. Les tissages ne sont pas simplement des œuvres visuelles, mais aussi des objets tangibles qui invitent à l’interaction et à la contemplation.

Dans l’ensemble de son travail, Sylvie Rimlinger parvient à transcender les frontières entre les médiums artistiques et à les fusionner en un langage visuel unique. Son exploration constante de nouvelles techniques et sa volonté d’embrasser des contraintes créatives montrent son engagement envers l’innovation et le développement de son expression artistique. Contempler son œuvre équivaut à se perdre dans un monde où le désordre et l’harmonie coexistent, où la profondeur conceptuelle se marie à la sensualité visuelle. C’est une invitation à explorer les multiples facettes de l’expérience humaine à travers le prisme de sa créativité foisonnante, et à s’émerveiller devant la manière dont elle façonne le chaos du monde en une symphonie artistique captivante.

Mohammad Zia Gopee – Août 2023

Muséographe, Founder & Director Muséa, Director of Qassim Regional Museum de Ryad